Comment utiliser son crash-pad ?

0
328

Le sport contribue au bien-être aussi bien physiquement que mentalement. Il a des propriétés thérapeutiques sur l’individu. En France, 65 % des citoyens âgés de 15 ans et plus pratiquent au minimum une activité sportive selon une étude publiée en 2021 par l’Institut national de la Jeunesse et de l’Éducation populaire. Selon les passions et les centres d’intérêt, chacun choisit le sport à pratiquer. L’escalade est l’une des activités sportives les plus pratiquées dans le monde. De plus en plus de salles d’escalade en bloc émergent en France. Cette pratique sportive s’impose comme l’une des préférences des Français. Des accessoires de ce sport sont mis sur le marché pour faciliter sa pratique à ses adhérents. Le crash-pad est l’un des outils essentiels pour ce sport. Découvrez dans cet article comment le crash-pad est utilisé dans la pratique de l’escalade de bloc.

Le crash-pad : un amortisseur de choc essentiel pour la sécurité du pratiquant de l’escalade


Le crash-pad est un accessoire utilisé dans la pratique de l’escalade. C’est un tapis qui joue un rôle très important dans la réception du joueur à sa chute. À l’instar de celui utilisé dans les gymnases, le crash-pad sert à amortir la chute du joueur, lui évitant ainsi des fractures et autres chocs que pouvait occasionner la chute sur son corps. Ainsi, le crash-pad est un outil très important dans la pratique de l’escalade. Le premier équipement que vous devriez vous procurer si vous aspirez pratiquer de l’escalade bloc est donc le crash-pad. Car, votre suivie dépend en grande partie de ce matériel. Dès que vous avez votre crash-pad et les autres équipements nécessaires pour la pratique de ce sport, vous pouvez vous lancer dans l’aventure de l’escalade. À Paris par exemple, plusieurs salles de sport vous proposent leurs dispositifs pour la pratique de l’escalade. Vous découvrez l’offre d’escalade indoor à Paris ici.

Le crash-pad : ce dont il faut tenir compte dans le choix de son tapis pour la pratique de l’escalade


Pour garantir votre sécurité pendant la chute, vous devriez opter pour un crash-pad de qualité. Ainsi, pour choisir votre crash-pad, vous devriez privilégier :

  • la taille du crash-pad ;
  • l’épaisseur du crash-pad ;
  • les bretelles du crash-pad ;
  • le tissu qui recouvre le crash-pad ;
  • les pliages du crash-pad ;
  • la pliure du crash-pad ;
  • le système de fermeture.

Généralement, les crashs-pad sont faits de mousses drues et épaisses capables d’amortir la chute et de favoriser la réception. Mais cette épaisseur et la taille peuvent varier d’une marque à une autre. De même, la taille des crashs-pad varie. Il faut donc tenir compte de votre taille et de votre poids dans le choix de votre crash-pad.

Le crash-pad : comment l’utiliser ?

L’escalade est une pratique sportive qui consiste à grimper dans une montagne dans un dispositif artificiel comme un bloc dans une salle. Elle est considérée comme un sport dangereux à cause des risques que peut encourir le joueur. Parfois, l’escalade est pratiquée sans matériels : c’est l’escalade libre. Mais que ce soit l’escalade libre, en solo ou en bloc, disposer d’un crash-pad est obligatoire. Car, c’est sur ce matériel que vous serez accueilli en cas de chute si vous ratez votre cible.

Le crash-pad est fait pour votre sécurité. Il se place à la lisière de la voie de l’escalade, parce que c’est ce chemin que vous suivrez pour grimper. Ainsi, si vous ratez votre cible, au moment de votre chute, c’est sur cet équipement que vous tomberez. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle sa taille et son épaisseur sont très importantes pour votre sécurité. Il vous sera plus confortable et plus bénéfique de chuter sur un tapis plus large et plus épais que sur un tapis qui est petit et moins dru.